fossé RichePauvre

Laudato Sì, Loué sois-tu !

Éditorial

 

Gaston Sauvé

Un immense souffle d'espérance nous est donné avec la lettre Laudato Sì du Pape François. Elle est adressée à tous et toutes qui vivent sur cette planète, et avec qui il partage ce souci pour la sauvegarde de la maison commune.

C'est là d'ailleurs le sous-titre de l'encyclique.

Nous sommes au milieu d'une tourmente écologique sans précédent et nous en voyons les effets dévastateurs. Alors que j'écris ces lignes, la conférence de Paris, COP21, vient de commencer, les chefs des nations bien conscients que nous sommes à un tournant quant à notre avenir.

Le Pape François, dans son message si ardent, adopte le ton du Cantique du Soleil de François d'Assise, car notre maison commune est aussi comme une soeur, avec laquelle nous partageons l'existence, et comme une mère, belle, qui nous accueille à bras ouverts: "Loué sois-tu, mon Seigneur pour soeur notre mère la terre, qui nous soutient et nous gouverne, et produit divers fruits avec les fleurs colorées et l'herbe". (no. 1).

Notre lien avec la création est incontournable. Conscients que nous sommes partie du problème, nous sommes pressés de nous engager, individuellement et collectivement, comme partie de la solution.

La reconnaissance de notre lien avec la création passe par l'action de grâces envers le Très-Haut. Et ce lien nous ouvre à l'amour de Dieu pour tout ce qui vit, et nous oriente vers les gestes responsables qui assurent la vie et sa croissance, dans le respect de la dignité de chacun.

Nous offrons à votre méditation le texte inépuisable du Cantique du soleil que composa François durant ses derniers jours de vie, émergeant de souffrances multiples.

Nous consacrons tout ce numéro à l'interpellation multiforme qui nous rejoint, croyants et incroyants, dans notre inquiétude et notre espoir quant à l'avenir de la maison commune. Nous n'en avons qu'une, Et notre propre vie ainsi que celle de nos enfants, tiennent à la vie fragile de la maison. Cette conscience vive habite toute personne de bonne volonté, qu'elle soit croyante ou non-croyante.

Notre dossier comporte cinq articles. André Beauchamp, en premier lieu, nous expose les enjeux et les impacts que présente la lettre de François. C'est un tableau vaste qu'il nous brosse et qui nous fait voir l'enracinement de cette pensée dans la pensée écologique.

Vous trouvez ensuite un texte de Norman Lévesque, fondateur du mouvement et de l'organisme Église Verte. Une présentation concise et qui incite à l'action.

En troisième lieu, nous avons retenu les notes d'un observateur que nous rapporte Renée Ntagungira, observateur qui a vécu l'expérience de la mine à ciel ouvert de Malartic en Abitibi. Creuser la terre pour en extraire de l'or peut nous mener au désastre écologique.
Dans un quatrième texte, Pierre Brunette, franciscain, nous introduit à la vision et à l'expérience de François face à la création et à son intégrité.

Nous terminons ce dossier avec le récit de Bineta Ba qui vit une expérience de conversion écologique réalisée au sein de la maison mère des Religieuses de la Congrégation Notre Dame. Elle a eu à réaliser la mise en place de cette conversion, à titre de coordonnatrice Réseau Justice sociale, avec la contribution de Apraham Niziblian.

Trois chroniques vous sont présentées pour enrichir votre lecture.
Pierrette Bertrand, dans Gens qui inspirent, nous met en présence d'un talent exceptionnel, Marie-Josée Lord. Toute richesse comme tout talent voit le jour au terme d'un travail ardu et parfois souffrant. Mais quelle beauté!

Laurent Gallant, auteur de la chronique Paroles de François et Claire, met en relief la joie de l'Évangile qui habite François. Cette joie se laisse saisir par la démarche d'engagement personnel, et c'est alors qu'elle diffuse et rayonne avec puissance et force d'entraînement la Bonne Nouvelle.

René Bacon, dans un texte court sur Histoire franciscaine, fait écho à la conférence récente de la Ministre de la culture du Québec, reconnaissant comme événement historiquel'arrivée des Récollets au Québec, le 2 juin 1615.

Nous espérons que ces réflexions vous rejoindront et sauront vous donner le souffle d'espérance que nous communique cette lettre encyclique.

Gaston Sauvé
secrétaire du comité de rédaction

vol 120, no 5 • décembre 2015

 

 

rivière

Photos@Josée Richard

 

 

Partager sur Facebook


 

Nouvelle revue franciscaine
www.lesiaf.org • www.nrfweb.ca • www.portailfranciscain.ca
Êtes-vous inscrit à notre cyber-envoi ? Voulez-vous faire un don ?