écureuil

Une conversion écologique réaliste et respectueuse

 

Bineta Ba

Selon leur énoncé de mission, les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame s’engagent à « vivre simplement et à [se] rapprocher de la réalité des personnes appauvries, exclues ou opprimées ». En solidarité avec ces-dernières, les sœurs s’engagent également à « protéger notre planète et à participer activement à la transformation de l’Église et de la société en vue d’un monde plus juste ».

En cela l’objectif poursuivi est clair : adopter des mesures concrètes pour réduire notre empreinte écologique, personnellement et collectivement. La communauté internationale de la Maison mère de la Congrégation de Notre-Dame a donc entrepris une conversion écologique réaliste et respectueuse de chaque personne concernée.

L’équipe de leadership de la Congrégation a reconnu le potentiel du projet « Verdir la Maison mère » dès les premières discussions sur le sujet. Soucieuse d’agir, après plusieurs années de discussions, elle a demandé qu’un plan exhaustif soit mis de l’avant. Ce plan devait tenir compte des besoins et de la réalité des sœurs vivant dans la maison de même que les sœurs et les personnes laïques qui y travaillent.

UNE VOLONTÉ D’AGIR…

Déjà certaines de nos communautés avaient entrepris des actions en vue de réduire leur empreinte écologique. Après avoir partagé le fruit de notre réflexion collective, d’autres personnes souhaitant agir dans leurs communautés nous ont contacté et ont initié à leur tour des plans d’action similaires. Ce souhait individuel de certaines membres de la congrégation qui voulaient passer à l’action a trouvé un nouvel élan suite à la publication de Laudato Si’ et de l’appel du Pape François à l’action concrète pour la sauvegarde de notre maison commune.

Cette encyclique ne pouvait tomber à un meilleur moment. Depuis plusieurs années, plusieurs obstacles se présentaient et bloquaient différentes tentatives d’action, même si la volonté était toujours là – d’autres priorités, d’autres réalités faisaient en sorte que l’environnement se faisait oublier. Avec les paroles claires du Pape, tous ces obstacles ont diminué.

PAR OÙ COMMENCER?

Nous avons choisi de travailler avec Equiterre, une organisation réputée dans l’accompagnement d’organisations qui veulent entreprendre de tels virages. Equiterre nous a grandement épaulés tout au long de la phase de réflexion et de l’élaboration d’un plan d’action. Nous avons donc pu façonner ensemble nos objectifs.
Le but visé était simple : identifier les actions possibles, discuter en comité et retenir celles qui sont facilement atteignables. Cette première étape nous a donné un total de 95 actions possibles. En quelques semaines, nous avons pu en éliminer plusieurs qui ne correspondaient pas à notre réalité, d’autres ont été éliminées parce que trop onéreuses ou trop complexes.

En quelques mois, nous avons donc pu trouver collectivement une douzaine de « fruits murs » ou projets plus faciles à réaliser et commencer à exécuter rapidement le plan d’action.

DES RÉSULTATS CONCRETS

Nous avons mis sur pied un comité vert, où siègent sœurs de la maison et employés laïcs, avec le mandat d'assurer le volet information et la sensibilisation aux actions quotidiennes à prendre. Le comité vert deviendra membre de Église verte.

Nous avons introduit le café équitable à la Maison mère. Nous avons également remplacé tous nos produits d’entretien ménager par des produits écologiques.

Nous avons commencé à mettre en place une bibliothèque verte.

Pour l’année 2016, notre plan d’action comporte des actions beaucoup plus ambitieuses telles la réduction de notre consommation d’énergie et la gestion de nos déchets organiques. Saurons-nous les réaliser à la mesure de nos grands désirs?

Chaque étape, il est important de le rappeler, est franchie en concertation avec le comité vert, la communauté locale des sœurs et les employés dont le travail sera touché par l’une ou l’autre des mesures adoptées, et l’équipe de leadership de la congrégation.

Une sœur de la Maison mère se dit optimiste. Bien que l’adaptation puisse représenter un défi et qu’il faille parfois ralentir le rythme des changements qu’impose un mode de vie plus écologique, elle est encouragée par l’énergie qui circule au sein des membres du comité. Beaucoup lui ont confié vouloir agir maintenant dans l’intérêt des générations futures. Cette motivation ne fait-elle pas écho à celle du Pape François qui nous demande de ne pas laisser ce fardeau aux générations futures?

Le projet Verdir la Maison mère montre que chaque petit geste compte : il suffit de commencer!

 

café équitable

Nous célébrons notre première tasse de café équitable à la Maison mère de la CND.


vol 120, no 5 • décembre 2015

 

 

produits Bio

Nos nouveaux produits d’entretien ménager écologiques.

 

 

Partager sur Facebook


 

Nouvelle revue franciscaine
www.lesiaf.org • www.nrfweb.ca • www.portailfranciscain.ca
Êtes-vous inscrit à notre cyber-envoi ? Voulez-vous faire un don ?