hommes

Un Québec riche de sa diversité

par Éliane Gabbay

 

Depuis toujours, le Québec a été une terre d’accueil pour les immigrants qui cherchaient une société ouverte dans laquelle ils pourraient vivre en paix et s’épanouir. La société québécoise d’aujourd’hui est le produit d’échanges complexes et fructueux entre les Autochtones d’Amérique du Nord, les descendantes et descendants des premiers colons venus de France, les Britanniques arrivés à partir de la deuxième moitié du XVIIIe siècle et plus récemment des personnes venues de plusieurs coins d’Europe, des Antilles, de l’Amérique latine, du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Asie pour améliorer leur niveau de vie, trouver un emploi, rejoindre un membre de leur famille ou échapper à la guerre ou à la persécution.

Cet important apport migratoire – près de deux millions de personnes depuis 1941 – a permis au Québec, surtout depuis la Deuxième Guerre mondiale, de réaliser des gains significatifs sur le plan démographique pour combler la faible natalité récente des Québécois.

Les nouveaux arrivants ont également apporté leur culture et leurs talents avec eux, ce qui a nous a permis d’enrichir la nôtre dans plusieurs domaines. Par exemple sur le plan musical, notre musique traditionnelle est fortement influencée par les Écossais et les Irlandais et notre théâtre explore de nouveaux horizons grâce à Wajdi Mouawad d’origine libanaise. Au niveau littéraire, mentionnons la romancière Kim Thui, d’origine vietnamienne, qui a remporté plusieurs prix prestigieux pour ses œuvres. Les personnes immigrantes font également partie intégrante du paysage politique entre autres, Amir Kadir bien connu pour son apport aux grands débats de société.

Notre architecture et nos habitudes culinaires sont aussi largement influencées par les personnes venues d’ailleurs. Les Québécois ont adopté depuis longtemps les cuisines et les mets qui font maintenant partie de notre assiette au quotidien.

L’immigration enrichit aussi la société d’accueil sur le plan économique en important avec elle des connaissances et des savoir-faire. Grâce aux contacts qu’elles maintiennent avec leur pays d’origine et à leur maîtrise des langues étrangères, les personnes immigrantes favorisent la croissance de réseaux internationaux très utiles au développement des exportations et des échanges économiques en général. Grâce aux liens qu’elles entretiennent avec leur pays d’origine et avec des membres de leur diaspora établis ailleurs au monde, elles contribuent au rayonnement de la francophonie québécoise et à son épanouissement au sein de la francophonie internationale.

Le Québec d’aujourd’hui accueille bon an mal an environ 50 000 nouveaux arrivants venus de partout qui contribueront à son développement social et économique. C’est un apport significatif qui fait du Québec une société toujours en évolution, riche de sa diversité.


vol 119, no 5 • 15 octobre 2014

costume traditionnel

Photos © BenCap

Nouvelle revue franciscaine
www.lesiaf.org • www.nrfweb.ca • www.portailfranciscain.ca
Êtes-vous inscrit à notre cyber-envoi ? Voulez-vous faire un don ?