timbre avec François

Le Tau chez François, ses fils et ses filles

Jean-Claude Lafleur, capucin

François avait la croix “LE TAU” gravé sur son cœur, et cela avant sa stigmatisation et bien avant « Les Conformités ». Mais surtout depuis qu’il avait entendu de ses propres oreilles, en 1215, le pape Innocent III, à l’ouverture du Quatrième Concile de Latran, reprendre les paroles du prophète Ézéchiel : Nous sommes appelés à réformer nos vies, à nous tenir en présence de Dieu comme un peuple juste. Dieu nous reconnaîtra par le signe du TAU, marqué sur nos fronts.

UN CRUCIFIX VIVANT

Pour François, c’était un appel à être un “crucifix vivant” et à développer une spiritualité de la croix. L’image du TAU était familière au pape Innocent III comme cette référence d’Ézéchiel de “marquer d’une croix au front, les hommes qui gémissent et qui pleurent sur toutes les pratiques abominables commises dans la ville car ils allaient être épargnés (Ézéchiel 9,4-6). Le pape Innocent III affirma aussi ce jour-là que le TAU, cette dernière lettre de l’alphabet hébreu “n’était autre que le TAU de péMédaillonnitence et de salut dont le Seigneur avait confié le ministère à Ézéchiel”; et il ajouta -ce que François reçut comme un message personnel -“que la miséricorde serait faite à ceux qui porteraient le TAU, marque d’une vie de pénitence et renouvelée dans le Christ”. C’EST À CE MOMENT QUE LE TAU DEVIENDRA LE SIGNE DE LA VOCATION DE SON ORDRE.

Un médaillon dans un vitrail de la basilique Saint-Denis en France a comme sujet ce passage d’Ézéchiel, celui de “l’homme vêtu de blanc”...marquant les hommes d’une croix au front. Ce vitrail est situé dans la chapelle Saint Cucuphas. Il date du 12ème siècle sauf que son encerclement qui remonte au 19ème siècle a été effacé.

Timbre basilique de Saint-DenisLe 16 mars dernier, la poste française a consacré un bloc feuillet de 2 timbres à la Basilique cathédrale de Saint-Denis. Le timbre de 1,25 euro fait voir un des vitraux de la cathédrale, celui de “L’arbre de Jessé” et l’autre, le timbre de 0,76 euro, illustre“ Les gisants de Robert II le pieux et son épouse Constance d’Arles. Claude Andréotto en fut le créateur et le graveur.” Un souvenir philatélique fut aussi produit portant les deux mêmes timbres avec un tirage de 825 000 exemplaires. Les philatélistes pouvaient se procurer les deux pièces en PREMIER JOUR, 2 jours avant la vente générale.

LA SPIRITUALITÉ DE FRANÇOIS AXÉE SUR LE TAU

On peut comprendre facilement la fascination de François pour le TAU et sa graphie en forme de T, car il lui rappelait la personne entière du Christ et sa mission, celle d’avoir donné sa vie en acceptant de mourir sur une croix. Il apprit à ses frères, nous révèle Célano, la prière suivante: ”Nous t’adorons, ô Christ, dans toutes les églises du monde, et nous te bénissons d’avoir, par ta sainte croix, racheté l’univers ...”et les frères “ agissaient de même, ce qui n’est pas moins édifiant, chaque fois qu’ils apercevaient une croix ou une image de la croix sur le sol, sur un mur, sur le tronc d’un arbre ou dans une haie le long du chemin (1 C 45)”.

Dans sa LEGENDA MAJOR, saint Bonaventure écrit que ce signe, le TAU , même François “ l’écrivait de sa main au bas des lettres qu’il envoyait comme s’il voulait mettre tout son zèle à imprimer ce TAU , selon la parole du prophète sur le front... de tous les vrais convertis au Christ Jésus (LM 4,9).

UN TIMBRE DU NICARAGUA

Timbre NicaraguaDans le monde de la philatélie, nous avons un bel exemple de cette habitude de François sur un timbre du Nicaragua reproduisant la bénédiction de François au frère Léon, au verso du parchemin sur lequel il avait écrit de sa propre main “La louange au Dieu Très Haut”.

Ce timbre fait partie d’une série de 9 timbres que la poste nicaraguenne a émise pour souligner le 750ème anniversaire de la béatification de François et en l’honneur de l’Immaculée Conception, la patronne du Nicaragua. La série a été lancée le 23 février 1978 par lithogravure. Les 7 premiers timbres de la série ont une valeur nominale de quelques centavos seulement dont celui de la bénédiction au frère Léon qui est de 15 centavos. La monnaie du Nicaragua, un petit pays de l’Amérique centrale, entre le Honduras et le Costa Rica, est le cordoba d’or, divisé en 100 centavos. Le cordoba est l’équivalent de 0,03 euro.

LE SEIGNEUR TOURNE SA FACE VERS TOI

Le côté du parchemin que le timbre fait voir c’est celui où François a écrit en latin, avant sa bénédiction au frère Léon, la bénédiction que Moïse et Aaron avaient prononcé sur les fils d’Israël, suivie de celle au frère Léon:”Benedicat tibi d (omi) nus et custodiat te. Oste (n) dat faciem sua ( m ) tibi et misereat ( ur ) tui. Co ( n ) vertat vultu ( m ) suu ( m ) ad te et det tibi pace ( m ).D ( omin ) us be nedicat te f T leo- “ Que le Seigneur te bénisse et qu’il te garde. Que le Seigneur fasse resplendir sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce! Que le Seigneur tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix.(Que le Seigneur te bénisse, frère Léon). Sur le même côté, le frère Léon a ajouté à l’encre rouge , au-dessus de la bénédiction, la confirmation que la dite bénédiction a été écrite de la main même de François ainsi que le signe du TAU. Ce précieux document est conservé au Sacro Convento d’Assise et François l’aurait écrit en 1224 pour chasser une tentation qui tenaillait le frère Léon.

Pli premier jour 1976Sur le pli PREMIER JOUR d’une émission illustrant le premier portrait qui aurait été fait de François et que la poste italienne a lancé le 2 octobre 1976, l’illustration utilisée sur le pli représente justement cette bénédiction dédicacée par François au frère Léon et le T qu’il a tracé. La statue à gauche du T est une statue située à Rome devant la cathédrale St-Jean-de-Latran, une oeuvre de Giuseppe Tonnini.

Enveloppe avec timbre du ChiliLA CROIX REND L’ESPOIR

Cette dévotion de François pour le TAU qui a rendu l’espoir au frère Léon et qui continue de rappeler à tous ses autres fils et filles qu’ils et qu’elles doivent sans cesse adhérer à la croix salvatrice du Christ afin de rendre espoir également à toutes les personnes mises sur leur chemin, on la découvre illustrant des oblitérations dites thématiques . Dans l’oblitération PREMIER JOUR sur une émission du Chili, en second plan derrière “Les conformités” et dans une autre oblitération commémorant la visite du pape Jean-PAUL II à Greccio rappelant la fresque du 14ème siècle sur la première crèche (Figure 6 et 7, ci-bas) on y aperçoit le TAU sur la chasuble du prêtre (au-dessus de l’Enfant-Jésus) que François avait invité pour célébrer la messe lors de la PREMIÈRE CRÈCHE.oblitération

oblitération

UNE INFLUENCE QUI DURE

Le Monde Biblique, celui de l’Église, celui de l’Histoire ont beaucoup influencé François. Entre autres, mentionnons l’influence exercée par la communauté des Frères de saint Antoine Ermite, qui avaient comme emblème le TAU et que François a fréquentés. L’influence s’est étendue par la suite, à tous ses fils et filles qui arborent le TAU fièrement de nos jours pour les mêmes raisons que François.


vol 120, no 2 • 15 avril 2015


Sur les pas de François d'Assise … par la philatélie

François sur timbre

photos des timbres © Jean-Claude Lafleur

Pour voir les timbres en grand format,
cliquez ICI ou sur un des timbres

Nouvelle revue franciscaine
www.lesiaf.org • www.nrfweb.ca • www.portailfranciscain.ca
Êtes-vous inscrit à notre cyber-envoi ? Voulez-vous faire un don ?