Claire et Fran�ois �crivent

Au coeur des mots

Le cœur du petit pauvre

Commentaire du Testament de Saint François

Gaston Sauvé

Max de Wasseige, Le cœur du petit pauvre, Commentaire du Testament de Saint François, Éditions franciscaines, Paris, 2012, 145 pages.

Auteur Max de WasseigeLe Testament que François rédige à la fin de sa vie nous est ici présenté avec grande simplicité et profondeur par un franciscain belge. Toute la vie et la personnalité de François sont contenus dans ce commentaire empreint d’une finesse d’observation et d’une authentique expérience spirituelle.

Le Testament de François ne dit pas le feu qui l’a brûlé d’amour pour son Dieu, mais il le chante, il le célèbre pour qu’à notre tour, nous y dansions. Voilà le poème mis en exergue en tournant la première page.

Comme dit l’auteur en introduction, le Testament est une synthèse du cheminement de François et de son projet évangélique. Ce n’est donc pas une loi. Le Testament ne nous oblige pas mais nous enflamme (p. 14).

La lecture de ce texte nous fait vraiment entrer dans une invitation à vivre et parcourir le chemin qu’a ouvert François dans sa manière de découvrir et vivre l’Évangile.

Le texte de François reprend vie. Il ne fait que 41 versets; mais le commentaire concret établit chaque fois les liens pertinents avec le contexte historique. L’auteur apporte ses réflexions enracinées dans une expérience d’accompagnement spirituel et donne ainsi aux versets du Testament une profonde actualité dans notre aujourd’hui.

La rencontre de François avec le lépreux est un moment charnière de sa conversion. Ces ‘cadavres ambulants contagieux’ suscitent le rejet social. C’est dans ce contexte de blocage personnel et social que François est appelé à donner son consentement, à habiter ce lieu d’exclusion à la manière divine en laissant s’éveiller en lui la fibre divine de la miséricorde… le choc qui déclenche la transformation décisive ne vient donc pas de l’idéal ascétique de pauvreté, mais de la rencontre de l’homme blessé et exclu (p. 31).

La première partie de ce petit ouvrage décortique le texte du Testament verset par verset. Son titre le dit bien : découvrir le testament. On refait avec François le chemin de sa vie : la conversion, la foi de François, la mémoire du début de la fraternité, la mise en garde de François, et en conclusion une clé pour notre vie. Le Testament est un appel vibrant et pathétique à la conversion perpétuelle. Il ne s’agit pas de faire quoi que ce soit, mais de vivre selon la forme du saint Évangile. Cette conversion perpétuelle, François l’a vécue avec ses frères dans une vie pauvre, priante, laborieuse, pacifique et soumise à l’Église (p. 94).

Le cœur de l’ouvrage est là.

En deuxième partie, une réflexion de l’auteur sur quelques thèmes fait le lien avec les commentaires sur le Testament. Le titre de cette partie est révélateur : Habiter les mots anciens de François pour mieux habiller ma propre vie.

Ce texte m’a rejoint et m’a touché. Je sentais se déployer à chaque verset une profondeur insoupçonnée de l’expérience de François, une intensité brûlante qui interpelle et attire, qui prend sens et vie pour nous aujourd’hui. À travers le Testament vivant de son expérience que nous laisse François, c’est toute la voie et la voix de l’Évangile de Jésus-Christ qui s’ouvre pour nous entraîner dans la danse.

Vous avez compris que nous avons là une espèce de vademecum pour soutenir notre pratique. C’est vrai du Testament et du format petit, presque de poche, de cet ouvrage.
« Ami, c’en est assez. Si tu veux lire encore, Va, et deviens toi-même le livre »

vol 119, no 1 • 15 janvier 2014

Note : Vous trouverez sur le web plusieurs références à Max Wasseige. Entre autres, l’adresse qui suit vous permet d’entendre l’enregistrement d’une conférence sur le Testament, donnée par l’auteur en 2012 (voir en bas de page).

Le coeur du petit pauvre

Nouvelle revue franciscaine
www.lesiaf.org • www.nrfweb.ca • www.portailfranciscain.ca
Êtes-vous inscrit à notre cyber-envoi ? Voulez-vous faire un don ?