Crypte

Art franciscain

De Pierre en pierres

Sylvain-Alexandre Lacas

La Terre Sainte a vécu dans son histoire des métamorphoses inouïes et de profonds bouleversements. Terre de passages et d’échanges commerciaux incessants; carrefour important entre les peuples du Moyen-Orient et ceux venus d’Europe; siège d’affrontements historiques; terre bénie par les grâces de l’ancienne et de la nouvelle Alliance; terre de découverte... la Terre Sainte est devenue comme une vieille dame au passé illustre dont la démarche est souvent incertaine voire contradictoire, mais dont la chevelure éblouissante raconte une grande histoire d’amour.

Juchée sur les hauteurs au sud-est de Tel-Aviv surplombant la Méditerranée, la cité antique de Jaffa (parfois appelée Yafo en Hébreux ou Joppé) présente aux visiteurs quatre mille ans d’histoire. D'après certaines légendes, le nom proviendrait de « Yefet Ben Noah », un des fils de Noé, lequel découvrit la cité après le déluge. Au quinzième siècle avant notre ère, le Pharaon Thoutmosis III conquit la ville. Elle fut ensuite peuplée par les Philistins. Après que les israélites eurent atteint le pays de Canaan, les membres de la Tribu de Dan s'installèrent dans la région. Puis, à l’époque du roi Salomon, elle offrait aux marchands ses flancs rocheux et une voie d’accès directe vers la ville sainte de Jérusalem.

Son port, malgré sa taille modeste et sa voie navigable parsemée de récifs périlleux, était considéré comme le plus vieux du monde et fut sans conteste le centre de l’activité commerciale. C’est sur ses quais que furent déchargés les bois de cèdre du Liban nécessaires à la fabrication du Temple de Jérusalem : « …Quand à nous, nous abattrons les arbres du Liban qu’il te faut. Nos radeaux les livreront à Jaffa et tu prendras le relais jusqu’à Jérusalem. » Aujourd’hui, Jaffa la belle, recèle de trésors archéologiques impressionnants. Les Actes des Apôtres révèlent la présence d’une communauté plus ou moins nombreuse de juifs qui croyaient en Jésus. Et l’un d’eux, l’apôtre Pierre les exhorta vivement à préserver leur foi; et c’est également lui qui fut à l’origine du miracle alors qu’il ressuscita une femme nommée Tabitha. C’est à Jaffa dans la maison de Simon le tanneur que Pierre eut la célèbre vision d’une nappe descendue du ciel. De là, il se rendit à Césarée afin d’accueillir dans l’Église chrétienne le centurion romain Corneille.

Crypte

L’Église Saint-Pierre actuelle commémore tous ces événements. Elle fut construite sur une période de six ans (de 1888 à 1894) grâce à un financement venu d’Espagne et fut édifiée sur les ruines de la citadelle bâtie au Moyen-âge par Saint Louis, roi de France au cours de la 6e croisade en 1251. Ce fut également le même homme qui fit venir les franciscains dans cette ville maritime. Depuis 1650, ceux-ci entretiennent à Jaffa une maison d’accueil pour les pèlerins et y célèbrent la messe tous les jours. Lors de mon passage, des travaux de rénovation étaient en cours et nous ne pouvions y entrer empêchés par les échafaudages. Mais un coup d’œil rapide laisse apercevoir la charmante façade en briques rouges. L'intérieur de l'église avec ses plafonds voûtés, ses vitraux, ses murs ornés de marbre et un immense tableau au-dessus de l'autel représentant la visitation d'un ange à St-Pierre rappelle les églises de la tradition italienne. Grâce aux bons soins du Père Guylain Prince, nous avons pu descendre dans une crypte médiévale, la chapelle privée des frères pour y célébrer l’eucharistie. Quel privilège! Aux voyageurs, je recommande la visite de ce lieu unique tellement il inspire la sérénité et l’intimité avec le Christ. Les pierres calcaires, l’acier et le bois dominent l’ensemble architectural et font de St-Pierre à Jaffa un refuge franciscain exceptionnel.

vol 118, no 3 • 30 novembre 2013

 

 

Papillon
Photos : Sylvain-Alexandre Lacas
Vieille ville de Jaffa

 

 

Nouvelle revue franciscaine
www.lesiaf.org • www.nrfweb.ca • www.portailfranciscain.ca
Êtes-vous inscrit à notre cyber-envoi ? Voulez-vous faire un don ?